AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hénok Bran

Aller en bas 
AuteurMessage
Henok Bran
Mutant de classe 4
Mutant de classe 4
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 22/05/2013
Age du perso : 27 ans
Pouvoir du perso : Electrokinésie
Humeur du perso : Taquin

MessageSujet: Hénok Bran   Jeu 23 Mai - 4:10

NOM : Bran
PRÉNOM : Hénok
SURNOM / NOM DE CODE :
AGE : 27 ans
DATE DE NAISSANCE :24/09/2003
SEXE : Masculin
NATIONALITÉ : Irlandais
PERMIS : Auto, moto, bateau

TYPE DE PERSONNAGE : Mécanicien Civil
POUVOIR : Electrokinésie

PHYSIQUE :
Contrairement a ce que son âge pourrait laisser penser, Hénok n'est pas ce que l'on pourrait qualifier de "fringuant jeune homme dans la fleur de l'âge". Ses cheveux blancs, sa posture légèrement voutée, sa manie de mâchouiller une vieille pipe... Physiquement, on lui donnerait bien le double, voir le triple bien tassé de son âge réel. Son petit mètre soixante-dix se faufile sans plus de soucis au travers des foules sans attirer l'attention, et sous ses coutumières chemises se cachent un corps fin, voir maigre. Hum... Oui, vraiment maigre. Pas que le bonhomme ne mange pas à sa faim, tous ceux qui le voient manger se demande bien au contraire où est ce qu'il stocke tout ce qu'il ingurgite. L'homme avale l'équivalent en poids de ce qu'un adolescent (obèse) américain avalerait s'il avait une "Yes Card" à McD*****. Et le menu Quintuple XL avec supplément. Son corps se chargera de transformer tout cela en énergie pour alimenter ses pouvoirs, d'où un besoin d'apport assez important, vu que son pouvoir est activé H24.

Compte tenu du niveau de la médecine actuel, et des séances de sports quotidienne qu'il s'oblige à suivre, il est à peu près autant en forme qu'un jeune normal.

Côté vestimentaire, l'homme se balade donc le plus souvent en chemise, assortis d'un bon vieux pantalon des familles et de richelieu, qu'il essaye de garder lustrée et immaculée (chose plus facile à dire qu'à faire), noire. Ses cheveux fous, immaculés (eux...) ondulés courent sur ses épaules, encadrant son front large, aux rides naissantes, et ses yeux verts dont la présence lui vaut, malgré son âge apparent, quelques regards appuyés de jeunes femmes. Sa barbe complète, et sa présente moustache finissent d'encadrer son visage, le vieillissant sans nul doute autant par leur présence que par leur blancheur de quelques années supplémentaires. Les mains de l'homme sont habiles, et sans cesse en train de jouer avec un objet quelconque : des clefs, des cartes, un crayon, sa pipe... Il ne peut rester sans s'occuper les mains. Les ongles rongés laisse à penser que notre homme est stressé, les cicatrices qu'il porte sur les avant-bras, dans le cou, sur la poitrine, son dos, laissent elles à penser que sa vie n'a pas été facile.

Pour finir, le jeune-vieux avait bien entendu un accent irlandais tout a fait reconnaissable, qui faisait crisser des dents aux américains, et lui attirait des regards de sympathie dans quelques quartier de New York.

CARACTÈRE :
Sa différence a rendu Hénok plus distant des autres qu'il ne le souhaiterait vraiment. Il n'arrive pas à offrir toute sa confiance en une personne, préférant répartir un peu de cette dernière sur plusieurs personnes, en leur donnant accès a quelques bribes de son histoire. Il cache ce petit malaise derrière ses jeux de mots plus ou moins fin, et son air de vieux papy gâteau. Généreux, il n'hésite pas à donner un coup de main à ses proches, ou de temps à autre à une personne inconnue, le facteur mutant aidant parfois l'homme à se décider. Gentils, mais pas bonne poire. Il a gardé d'un épisode sombre de son passé le tic de s'amuser à calculer de temps à autre les réactions des autres et à les influencer par ses propos, son attitude, ses actions... un petit jeu d'acteur un brin manipulateur qu'il adore mettre en oeuvre. Joueur, il n'hésite pas à prendre des risques, parfois considérable, pour arriver à ses fins, ou seulement se divertir. C'est ce type qui, pour vous prouver que ce n'est "pas dangereux voyons !" de marcher sur des poutres a trente-cinq mètres du sol, va se rendre sur un chantier pour jouer au funambule devant les ouvriers (qui lancent généralement les paris sur le temps que le barjot va mettre à tomber ou sur sa capacité à redescendre en plus de cinq secondes, avec bolognaise à l'impact). Sinon, c'est un type tout à fait sain d'esprit, et tout à fait fréquentable, qui apprécie les petits moments de la vie (disparaitre pour regarder un coucher de soleil sur le toit d'un gratte-ciel, une activité normale et habituelle), boire (raisonnablement) en bonne compagnie un bon whisky et écrire sur ses spleens dans un petit carnet gardé sous clef.

Ce qu'il a fait une fois par erreur et une deuxième fois par préméditation ne s'est plus reproduit par la suite, et il ne cherche pas à s'en rappeler. C'est un épisode passé de sa vie, et il n'y pense plus.

On le résumera comme un homme foncièrement gentils, mais jouant avec les limites (de la vie, parfois...) et les personnes.

PARCOURS :
Né près de Cork, en Irlande, dans une gentille famille tout ce qu'il y a de plus catholique, notre cher Hénok passera les premières années de sa vie, en fait quatorze ans en tout et pour tout, dans la peau d'un enfant normal, ou presque. En effet, ses parents avaient bien remarqué que ce petit garçon grandissait bien vite pour son âge. Et plusieurs médecins plus tard, une maladie orpheline de vieillissement accéléré avait été mentionné. "Ce petit ne dépassera sans doute pas les soixante ans", répondaient les médecins qui adhéraient à cette thèse. Le temps passait, le jeune garçon grandissait a l'écart du monde. Il avait beaucoup de mal avec son apparence, ce corps qu'il ne pouvait pas contrôler, qui n'était en quelque sorte pas le siens, de son point de vue. Il passait son temps à lire, à étudier tous les sujets qui lui passaient sous la main. La mécanique, la cuisine, la flore d'Amazonie... Tout y passait. A ses 14 ans, il grilla son premier ordinateur. Et le suivant grilla tout aussi vite. Son téléphone ne sembla pas tenir bien longtemps non plus, et assez rapidement, cet "enfant" assez rondouillard par manque de sport se mit à avoir une silhouette plus fine au fil des semaines, sans rien changer. Au bout d'un mois, il produisait son premier "éclair". A l'époque, être un mutant pouvait être raison de lapidation, aussi garda-t-il le silence sur ce qui se passait en lui. Il se "déchargeait" dans un tuyau de fer planté dans le jardin, pour éviter de reproduire un éclair en présence de qui que ce soit. Il recommença à sortir de chez lui à ce moment-là.

Bien entendu, ce qui devait arriver arriva, quelqu'un compris que griller appareil électrique sur appareil électrique, ce n'était pas bien normal. Et on le suivi, alors qu'il allait acheter un livre ou deux, un soir. Deux types s'approchèrent pour lui vendre un peu de drogue, et pendant qu'il refusait, un troisième arrivait par derrière pour le frapper. Il se retrouva sous les coups de trois agresseurs, dont un possédant un couteau qui traça trait sanglant sur trait sanglant sur Hénok. il y en avait assez pour que les urgentistes se demandent sérieusement s'il lui était encore possible d'arriver à l'hôpital en vie et si les chirurgiens allaient réussir à faire quelque chose avec ce corps. Pendant cette mise à mort, il entendit distinctement le nom des deux qui le frappaient a coup de poing, "Kulp" et "Hiro" et le nom de celui qui le poignardait : "Jack". Sans doute pour "Jack the ripper", au vu de son arme.

"Hey Kulp, t'as vu, c'est pas génial ces mutants ?

-Mais carrément Hiro, attend, j'ai pas trouvé un truc mieux à taper depuis le geek qui me faisait mes devoirs au lycée !

-Va y mollo Jack, tu vas le crever trop vite si tu lui enfonces ta lame trop profond. Je veux l'entendre gémir et supplier moi !"

Quelqu'un finit par passer par là, et par appeler à grand cri police et ambulance. Les premiers arriveront rapidement du bistro non loin où ils attendaient la fin du service, les seconds mettrons une bonne dizaine de minutes.

Des mois de rééducations, la peur de l'autre, la haine de ceux qui détestaient les mutants... Et surtout l'esprit de Vidar qui ne le quittera pas durant tout ce temps. Son corps restera marqué par les coups qu'il a reçu.

La rééducation du jeune homme pris des mois et des mois. Une bonne partie de ses os présentaient une ou des fractures, sa peau était striée de cicatrice qui peinaient à guérir à cause de leur nombre hallucinant. Elles couvraient à peu près soixante pourcent du corps du jeune-vieux, mais aucune ne se trouvait sur son visage, hormis une qui glissait le long de son menton sur sa gorge. La douleur à chaque mouvement était tout simplement insupportable, et ce n'était qu'avec une perfusion de morphine à un débit proche de la dose létale qu'Hénok ne mourrait pas de cette torture constante. Il n'avait pu recommencer à bouger à peu près normalement que six mois après l'agression. Quelle délivrance de pouvoir prendre une douche seul après six mois a devoir demander l'aide d'une infirmière très peu disposée à aider un mutant. Deux mois de plus furent nécessaire pour qu'il puisse sortir de l'hôpital sur ses deux jambes.
Deux mois pendant lesquels il observa ce corps, qu'il sentait étonnamment siens, a présent. Deux mois à observer ces fentes qui parcouraient sa peau, à les faire rouler sous ses doigts, à les caresser, à sentir leur texture sous ses doigts... Et à penser à ce qu'il ferait à celui qui les lui avaient infligé lorsqu'il le retrouverait.

Deux ans plus tard, une affaire fit un peu de bruit avant de retomber dans les oubliettes médiatiques. Celle de la mort d'une petite frappe du coin, retrouvé mort dans une ruelle. Le corps était là depuis deux jours, au dire du légiste, quand quelqu'un tomba dessus. Le visage empreint de terreur, l'homme semblait avoir succombé à une bête crise cardiaque. Mais justement, une crise cardiaque a 21 ans, ce n'est pas ce qu'il y a de plus courant. Ce détail mis la puce à l'oreille du légiste, mais faute d'indice sur ce qu'il s'était déroulé dans la ruelle, il dû conclure à une crise cardiaque. La vérité était un peu plus sombre que cela.

Hénok a cherché pendant ces deux ans, celui qui l'avait battu à mort. Il l'avait trouvé, assez rapidement d'ailleurs. Il l'avait observé, avait noté ses habitudes, et s'était entrainé avec son pouvoir, pour mieux le comprendre. Il nota qu'il pouvait produire plus d'électricité en se déchargeant lorsqu'il ne se déchargeait justement pas d'un petit moment. C'était "dangereux" pour les appareils électrique proche de lui, mais lui permettait d'envoyer un ampérage conséquent dans l'objet de décharge. Il fit plusieurs expériences pour améliorer autant que possible le peu qu'il pouvait faire, et le rendre efficace en situation d'agression. Et un soir, il passa à l'action.

Ce soir-là, sous la pluie, il s'approcha silencieusement de son agresseur, qui attendait son dealer dans une ruelle, et plaqua violemment ses mains sur sa nuque. Il n'avait pas calculé l'effet qu'allait avoir la pluie là dedans. Sa victime se retrouva nue face à la décharge qui lui traversa le corps, arrêtant le coeur au passage et libérant joyeusement le contenue de tous ses sphincters en même temps, pour rejoindre le sol. Et dans un râle attribué à la fuite de l'air de ses poumons, l'homme s'effondra. Hénok s'était éloigné, regardant ses mains. Il n'avait pas voulu le tuer... Juste lui donner une leçon... ça ne devait pas se passer comme ça...

Il se sentis plein de remords...Puis regarda le visage de son ex-agresseur. Et ses remords s'arrêtèrent là. Cet homme avait essayé de le tuer, il n'avait fait que lui rendre la monnaie de sa pièce. Il se baissa, et regarda rapidement son porte-feuille. Rien de bien intéressant là dedans. Son téléphone fut plus intéressant. Protégé dans une coque de caoutchouc, ce dernier avait résisté à la décharge qui avait grillé son propriétaire. Et dans le répertoire, les noms de "Hiro" et "Kulp" apparaissaient distinctement. Un sms plus tard, et tout deux avaient rendez-vous chez leur ami commun. Ils y trouvèrent la mort lorsque l'un des eux craqua une allumette pour allumer une cigarette, ce qui enflamma le gaz qu'Hénok avait laissé ouvert dans la petite maison. L'explosion souffla et tua sur le coup les compères et la maison. Une négligence avait été annoncée via les journaux sur cette explosion soudaine. Le journalisme et la police scientifique, quels beaux métiers.

Après ces épisodes sombres, Hénok redevient "une personne comme les autres", et se fondit dans la masse. Il appris le métier de mécanicien sur le tas, dans le garage du coin, où il travailla pendant trois ans, avant de partir pour les Etats-Unis, tenter de repartir de zéro.

Depuis, il travaille en temps que mécano dans un garage de la "Big Apple", gagnant tranquillement sa vie de ses mains. Il a rejoint un cercle de mutant se réunissant une fois toutes les deux semaines, pour parler de leur progrès sur la maîtrise de leur pouvoir, pouvoir discuter tranquillement avec d'autres personnes comme eux...

SIGNES PARTICULIERS : Son air vieux, ses cicatrices multiples, ses repas gargantuesques, sa pipe.

AFFILIATION ENVISAGÉE :
IGS ou/puis Echelon


Dernière édition par Henok Bran le Lun 27 Mai - 14:32, édité 1 fois (Raison : Ajout : Accent Irlandais.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effie Aden
Mutant de classe 3
Mutant de classe 3
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 31
Age du perso : 22 ans physiques / 4 ans en vrai
Pouvoir du perso : Super-force
Humeur du perso : Cool

MessageSujet: Re: Hénok Bran   Jeu 23 Mai - 15:48

Re-salut !

Bon bin j'ai pas grand-chose à dire sur la fiche elle-même, bonne rédaction et une orthographe soignée. De ce côté-là c'est du tout-bon, j'pense qu'on peut valider sans problème.
Petit détail qui me tracasse, j'ai peur que le parti-pris de jouer un "jeune à l'apparence de vieux" diminue tes chances d'interactions sociales. T'es sûr de ton coup ? Razz
Tu me diras, au pire, un petit tour chez le barbier/coiffeur...

Pour le pouvoir, rien à redire, ça va beaucoup m'amuser de voir comment tu vas le jouer Razz

Pour l'affectation, la fin de ton histoire tendrait à te diriger vers l'IGS dans un premier temps, si ça te convient. Auquel cas, j'pense qu'un lv2 de départ serait pas mal.

Attendons éventuellement l'avis de Morti' qui confirmera ou infirmera le mien Razz

_________________


- Bad, motherfucker -
> Effie's in da place <
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefacultychronicles.over-blog.com/
Henok Bran
Mutant de classe 4
Mutant de classe 4
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 22/05/2013
Age du perso : 27 ans
Pouvoir du perso : Electrokinésie
Humeur du perso : Taquin

MessageSujet: Re: Hénok Bran   Jeu 23 Mai - 17:10

J'avais envie d'essayer le jeune vieux, pour changer un peu du jeune tout court, on verra bien ce qu'il en ressortira Smile

Et le pire, c'est que je ne fais le rapprochement avec une certaine personne que maintenant ^^'

C'est bon pour moi, pour ce qui concerne l'intégration Smile Je vais aller potasser mes niveaux du coup.

_________________



~ Tout le monde parle de se tenir au jus, au courant. ~
~ Moi, la dernière personne que j'ai mis au courant, elle n'a pas vraiment trouvé ça positif de prendre une chataîgne... ~

(Pour en apprendre un peu plus sur moi ou sur mon pouvoir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mortimer Hamilton
Directeur des opérations d'Echelon
Directeur des opérations d'Echelon
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/05/2013

MessageSujet: Re: Hénok Bran   Jeu 23 Mai - 20:45

Mon cher Henok bienvenue à l'IGS.
Votre niveau est de Like a Star @ heavenLike a Star @ heaven, et vous devriez fortement penser à vous raser cette vilaine barbe hirsute et à couper ces cheveux ridicules.
Oh, et le tabagisme est interdit à l'intérieur de l'enceinte de l'Institut.

Bienvenue !

_________________


- Une équipe organisée, c'est une équipe qui gagne -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hénok Bran   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hénok Bran
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Biscuits au All Bran
» Le Cercle de Dinas Bran - Sophia Raymond
» According to Jane, de Marilyn Brant
» Connecteur/Prise/XT60/XT90/XT150/Deans/EC3/EC5/Traxxas
» Nouveau Projet E-MAXX brushed 775 5S

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DNA - Evolution :: Avant de jouer :: Fiches des personnages :: Fiches de personnages validées-
Sauter vers: