AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Premier jour de TIG

Aller en bas 
AuteurMessage
Sacha Goodman
Mutant de classe 2
Mutant de classe 2
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 21
Age du perso : 16 ans
Pouvoir du perso : Ostéokynésie
Humeur du perso : Chieuse

MessageSujet: Premier jour de TIG   Mer 29 Mai - 14:45

7h00 du matin

Sacha s'était rendue au bureau des TIG pour qu'on lui donne sa mission. Six mois, ça allait être super long, fallait surtout pas compter sur elle pour arriver en avance. Elle allait passer assez de temps ici et se lever à 6h pour bosser à 7h était complétement au dessus de ses forces... Sérieux déja que que 9h c'est tôt! Du coups, histoire de bien commencer la journée, elle avait 1 ou 2 minutes de retard sur l'horaire prévu. C'est qu'elle devait quand même se maquiller et se faire sa crête le matin.

Et puis surtout, il fallait manger en suportant son pére adoptif qui se croyait obligé de lui faire la morale, parce qu'elle était encore sortie hier soir. Pour qui il se prenait, il était personne pour elle. Il était juste un moyen d'être nourrie et logée à l'oeil en attendant d'être majeure. Il s'était même proposer de la déposer pour éviter qu'elle soit en retard... Sérieux, ce mec n'avait vraiment rien compris de la vie. Sacha préférait creuver la bouche ouverte que de devoir ressembler un jour à ses parents adoptifs ou de leur devoir un service. La vie rangée et bien cadrée ce n'était pas son truc. Du coups elle n'avait pas déjeuner et était partie se chercher un paquet de clope sur le chemin.

Clope au bec, elle dévala la pente qui menait au bureau des TIG en roller et ralentit à peine en se rapprochant de la porte d'entrée. Elle avait reçu un courrier où on lui attribuait un numéro de casier et une tenue de travail. Une fois dans les locaux elle se dirigea en roue libre vers les vestiaires. elle avait assez de vitesse pour y arriver et les bavardages de ses collégues d'infortunes qui en sortait pour aller se rendre à l'appel du matin, l'avait aidée à se repérer. Elle freina quand même un peu pour éviter de heurter quelqu'un et laissa dérriére elle une trainée de gomme noire sur le carrelage. Elle s'arréta net en apercevant un distributeur de canette rajoutant un peu plus de gomme sur le sol.

"Cool! Je crève de soif!"

Elle regarda la montre de son portable en haussant les épaules et tira une latte sur sa clope. Le temps de se changer, elle serait déja en retard et une ou deux secondes de plus n'allaient pas aggraver son cas. N'ayant pas de monaie sur elle, elle prit un peu d'élan et donna un bon coups d'épaule sur le distributeur pour faire tomber une canette. Elle croisa les doigt en espérant que ce ne soit pas du coca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narradmin
Admin
Admin
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/05/2012

MessageSujet: Re: Premier jour de TIG   Mer 29 Mai - 23:49

Sacha aurait tôt fait de réaliser qu'il était possible de tomber sur pire qu'une canette de coca : sur une canette de coca-light. A croire que ceux ou celles qui ont inventé cette boisson - dans un but plus certainement commercial que pour réduire le taux d'obésité - n'ont jamais goûté leur création, propre à faire dégobiller même un accro à la caféine. Bref, ça commence mal.

"Neumaaihow !! C'quoi ce bordel ?!" éructa une voix que l'on devinait appartenir à un gros plein de soupe - ou de coca.
En tournant sa petite tête, Sacha remarquerait fort bien l'origine de cet éclat verbal : un mastodonte dont la chemise blanche semblait avoir toutes les peines du monde à contenir ses pectoraux énormes, au moins autant qu'un ventre proéminent. Crâne rasé, petit bouc soigné, cet agent des services sociaux avait de quoi en imposer par sa seule stature, et si besoin, par sa formidable capacité à gueuler sur tous ces jeunes branleurs de banlieue faisant des allers et venues dans son local avec nonchalance.

"Tu m'dégages tes engins au vestiaire, ou j'te fais nettoyer les traces de roulettes à la brosse à dent !" s'insurgea-t-il ensuite en pointant les rollers d'un index gros comme un cigare de cuba. Et vu la tronche qu'il tirait, il ne lui en fallait pas beaucoup plus pour qu'il vienne enjoindre Sacha à s'exécuter en la tirant par les oreilles.

"Reviens m'voir quand t'auras rangé ton merdier !" crut-il bon d'ajouter avant de s'en aller vers son bureau, non sans trop quitter Sacha des yeux. La question est donc : elle obéit, ou elle préfère tendre son postérieur ?


Dernière édition par Narradmin le Jeu 30 Mai - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dna-evolution.forumactif.fr
Sacha Goodman
Mutant de classe 2
Mutant de classe 2
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 21
Age du perso : 16 ans
Pouvoir du perso : Ostéokynésie
Humeur du perso : Chieuse

MessageSujet: Re: Premier jour de TIG   Jeu 30 Mai - 12:40

Sacha eut un air dégouté en récupérant la canette, certains buvaient vraiment n'importe quoi. Mais mais sérieux du lignt quoi. Ele allé balancer la canette quand elle entendit quelqu'un se mettre a gueuler dérriere elle. Elle pivota sur ses roller en laissant une trace de gomme circulaire. pour se trouver face à face avec un gros type. Elle regarda un instant son embonpoint avec un petit sourire sarcastique aux lèvres.

L'origine du coca light était toute trouvée. il lui gueula dessus en lui demanda d'aller mettre ses Roller au parking. Sacha haussa les sourcils avant de baisser la tête vers ses pieds. Des roller de compétition à 900 dollars dans un parking entouré de délinquant... Il devait rajouter quelque chose dans son coca light ce type. ou alors le manque de sucre le faisait alluciner.

Il la menaça de nettoyer les traces de pneu à la brosse à dent. Visiblement il était pas commode et elle n'avait pas vraiment envie de voir jusque ou il pouvait aller. Elle se pencha pour défaire ses sangles et aller mettre ses roller dans son casier.

Mais la derniére phrase qui beugla fut vraiment de trop, Sacha se releva et jeta sa canette sur le mur prés du gros type en gueulant à son tour.

" Ma canette qui s'est qui va me la rembourser? Il est complétement naze votre distributeur! Je voulais un Ice tea, j'ai eu une boisson de gros puceaux en mal de sucre qui vivent encore chez leur mère!"

Non, non le terme gros puceau ne s'adressait pas directement à ce type. elle se rendit compte trop tard qu'elle avait mal choisit ses mots. Parfois les mots avait trop tendance à dépasser ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narradmin
Admin
Admin
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/05/2012

MessageSujet: Re: Premier jour de TIG   Jeu 30 Mai - 15:21

"I cant' let you do that, StarFox" est une réplique que l'agent des services sociaux aurait pu lancer, s'il avait eu connaissance du jeu vidéo auquel cette tirade faisait référence. Mais Byron Campbell, les jeux vidéos, ça lui passait bien au-dessus de la tête; c'est qu'il avait déjà de quoi s'occuper avec tous ces glandeurs et fumeurs de shit qui déambulaient régulièrement dans SON local, l'air de chercher à se réinsérer parce que les juges n'ont trouvé que ça comme alternative à l'incarcération préventive. Ce qui expliquait entre autres ce qui allait suivre :

Ni une ni deux, le gros bonhomme se leva et courut (enfin, il marcha plus vite quoi, trimballer son poids ça doit requérir des efforts incroyables) droit sur Sacha qu'il empoigna vivement par la peau du "c.." (devinette : mot en 3 lettres, contient un c et un u)... Par la peau du cou donc, avant de la tirer ainsi vers son bureau; et tant pis pour le vestiaire, tout compte fait.
Quant à la question "mais pourquoi est-il aussi méchant ?", je répondrais personnellement que sa réaction aura été dictée par des années de fréquentation de jeunes délinquants oisifs, peu motivés à se bouger le derche et d'autant plus prompts à foutre la merde dans son petit monde. Ainsi ce Byron avait vite compris que, les coups de pieds au cul ne suffisant pas, il fallait être plus physique avec ces branleurs, tout ça pour leur montrer la direction du droit chemin ou, plus basiquement, celle de son bureau.

Ainsi, après avoir lâché la peau du cou de Sacha et l'avoir gentiment dirigée vers la chaise faisant face à son bureau, le gros referma la porte de son réduit avant de faire le tour du meuble chargé de dossiers, desquels émergeait timidement un ordi' portable. Le gars s'installa donc face à ce dernier et se mit à pianoter.
"Nom, prénom, et conneries effectuées." ordonna-t-il de sa voix de baryton afin de rechercher le dossier concernant la jeune turbulente à laquelle il avait affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dna-evolution.forumactif.fr
Sacha Goodman
Mutant de classe 2
Mutant de classe 2
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 21
Age du perso : 16 ans
Pouvoir du perso : Ostéokynésie
Humeur du perso : Chieuse

MessageSujet: Re: Premier jour de TIG   Jeu 30 Mai - 17:07

Elle aurait pu se barrer en voyant Byron se trainer précipitemment vers elle, mais elle aurait surement encore plus d'ennuis avec les flics et la justice. Et bien qu'elle était du genre à chercher la merde, se retrouver en prison ne la tentait pas vraiment. Elle sentit la main se poser sur son cou pour la trainer dans son bureau sans qu'elle puisse résister.

La jeune fille en perdit son roller droit qu'elle avait désangler mais qui restait attaché à sa chevile par les lacets. En equilibre sur le pied gauche et gardant son équilibre en trotinant avec son pied droit, Byron la fit rouler vers son antre tandis qu'elle protéstait.

" Hé Mais aïe... Vous me faites mal... Je vais porter plainte pour aggression!"

Ou viol, voir les deux... Enfin de toute façon c'était pas son genre de demander de l'aide à la police. Donc ça restait des paroles en l'air. Et c'était pas ce type qui allait lui dire comment se comporter.

Mais bon ses arguments avaient quand même du poid. Donc pour le moment elle se laissa trainer vers la chaise, où elle s'affala lamentablement, les jambes étendue et écartée, avec la tête en arriére pour fixer le plafond tandis qu'elle se massait la nuque d'une main et que l'autre était dans sa poche en train de jouer nerveusement avec sa clé d'appartement.

Elle l'entendit pianoter sur son ordi et lui demanda son identité. La jeune fille soupira et releva la tête pour le fixer d'un regard de défis avant de lui répondre.

" Sacha Jane Goodman, On m'a arrétée pour avoir fait un petit tag... Les USA un pays de liberté! Mon cul, oui!"

Elle continua de se frotter le cou, comme si il la faisait souffrir. Sa peau avait un peu chauffée mais sinon elle allait bien. "Sérieux Vous m'avez fait mal! Je suis sûre que vous m'avez casser une vértébre ou un truc dans le genre."

Les faire flipper... En tant que fille, ça marchait toujours avec les profs, aprés ils étaient toujours plus cool. Si ça marcher pas elle pouvait toujours se mettre à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narradmin
Admin
Admin
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/05/2012

MessageSujet: Re: Premier jour de TIG   Jeu 30 Mai - 18:32

Passant au-dessus des jérémiades fort contrariantes de son hôtesse, monsieur Campbell tapa machinalement sur son clavier l'identité de cette dernière. Ainsi, par la magie de l'internet, tout un tas de renseignements affluèrent sur son écran 17 pouces. Il n'eut qu'à les lire en diagonale pour se faire une idée de la "cliente" : parents décédés, famille d'accueil, adolescence remplies de turbulences, et finalement le dérapage final, celui de trop, qui avait amené Sacha à venir bousiller la matinée de Byron. Lorsqu'il riva à nouveau son regard sur elle, ce fut pour l'entendre débiter tout un tas d'âneries dont il n'avait pas grand-chose à foutre.

"Un pays de liberté si tu habites au bon endroit, ma pauvre. Ici c'est pas Hollywood : c'est Bagdad."
Premier signe de connivence émanant du gros bourru et pince-sans-rire, prends une photo. Non mais c'est vrai ça, par contre : les USA, c'est plus ce que c'était, la preuve : amuse-toi à sortir dans les rues après 17h si tu habites à Brooklyn ou dans le Bronx, t'inquiètes pas que tu vas voir du pays. Enfin plus exactement, tu vas voir des mecs pas très sympas en train de se canarder par rafales de semi-auto' calibre .40 ou supérieur, quand les mecs en questions n'en auront pas après toi pour une poignée de dollars ou parce que t'es une fille et eux, des mecs. Et avec les mutants dans l'équation, la situation ne s'était pas arrangée, même si officiellement, ceci n'était plus un problème. A Washington, du moins. Parce que dans les banlieues de la côte Est en tout cas, les lois d'intégrations n'avaient pas franchement changé la donne.

"Et ça ne fait que commencer, je dirais même : compte sur moi pour te casser les pieds encore plus." Lança Campbell en guise d'intro' à un de ces petits moments de "discussion" qu'il affectionnait beaucoup.
"Ton petit tag, selon tes termes, j'peux te dire qu'il y a pas mal de gens qui l'ont pas kiffé, comme disent les ahuris dans ton genre. Un, les concernés de ta petite plaisanterie. Deux, tous les marioles du coin qui aiment pas qu'on salope leurs murs. Et trois, notre chère administration sociale qui en a quand même plein le cul de devoir passer derrière les rigolos dans ton genre pour réparer leurs conneries. Avec tout ça, t'imagines même pas dans quel merdier tu t'es embarquée, ma grande."

Au moins, le gars avait le mérite de ne pas abuser de la langue de bois. Mieux, son discours avait définitivement quelque chose de sincère, très cru mais très pertinent ouais. Sacha sentirait peut-être que Byron était des plus sérieux et que, finalement, il ne lui voulait pas autant de mal qu'elle ne pouvait l'imaginer. dans sa petite tête de linotte. Au fait, la linotte est un piaf, famille des passereaux (et si ça vous intéresse pas, je vous emmerde et je rentre à ma maison).

"Bref," reprit le bougre, "autant dire que j'ai le droit de t'en faire baver un max pour tes travaux, et je manque pas d'idées, tu peux me croire. Cela dit, j'ai quand même envie de te laisser une chance de me prouver que t'es pas aussi nouille que t'en as l'air, à toi de voir si tu veux saisir cette chance au vol ou au contraire, rester dans la merde jusqu'au cou. Pour que tu situes un peu le truc, c'est vers là où je t'ai choppée tout à l'heure. Qu'est-ce que t'en dis ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dna-evolution.forumactif.fr
Sacha Goodman
Mutant de classe 2
Mutant de classe 2
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 21
Age du perso : 16 ans
Pouvoir du perso : Ostéokynésie
Humeur du perso : Chieuse

MessageSujet: Re: Premier jour de TIG   Jeu 30 Mai - 23:35

Sacha ne pu s'empêcher de sourire en entendant le gros Byron se mettre à plaisanter. Comme quoi les faire flipper ça marchait toujours, Fallait toujours qu'ils détendent l'atmosphére avec une blague ou une remarque personnelle pour éviter de culpabiliser, mais même si ils faisaient en sortes de ne pas écouter ce que vous essayez de leur dire, ça finissait toujours par arriver à leurs oreilles.

Du coups Sacha se détendit un peu avant qu'il ne continue son monologue, mais elle perdit son sourire quand il la traita d'ahurie. Elle ne lui coupa pas la parole et préféra le laisser continuer à débiter la liste de ceux qui lui en voulaient, même si l'envie de lui en coller une était présente. Sacha haussa les épaules quand il lui fit remarquer qu'elle n'avait pas conscience de la pente raide quele était entrain de prendre. Comme si ça pouvait changer quoique ce soit à cette situation. Mais d'une certaine maniére elle appréciait le franc parlé de cet hommes. Ca lui semblait si rare en ces temps troublés.

Elle se pencha en avant pour retirer ses rollers tandis qu'il lui expliquait qu'il avait le droit de lui en faire baver. Elle continuait d'écouter, mais se dit qu'ils en avaient pour un bon moment et qu'elle serait bien plus à l'aise pour s'assoire sans ses rollers. Il voulait lui laisser une chance, comme si ce qu'il pouvait vouloir l'intéressée. Il attendait une réponse, elle termina de dénouer son patin gauche et mis ses rollers sur le coté avant de s'avancer vers lui en posant les coudes sur son bureau et de lui dire sans réelle méchanceté

" Honnétement..." Elle se pencha pour lire le nom du type sur la plaque qui se trouvait sur son bureau" B. Campbell? Tu devrais avoir plus de respect envers les ahuris qui te permettent de manger à ta faim. Sans moi, tu serais au chomage... Tu sais quoi casses moi les pieds si ça te fais bander. Ce que tu penses de moi, je m'en fiches pas mal! Tu me connais pas et c'est pas mon dossier qui vas te permettre de le faire."

Sacha partait du principe qu'elle n'avait plus rien à perdre. Elle n'en voulait pas à Byron personellement, le type ne lui avait rien fait. Mais de part son boulot, il repésentait la justice et la société à qui Sacha avait fortement tendance à présenter son majeur en signe de respect. Du coup, il lui était impossible d'accepter ce qu'il lui proposait.

" J'ai rien à prouver à qui que ce soit, et surtout pas à ses saloperies de Mutos qui ont assassiné mes parents! J'ai six mois à tirer et aprés on retournera tout les deux à nos vie pourries comme si de rien n'était!" Elle se redressa et tendit sa paume droite vers lui. "Mais en attendant, tu me dois une canette! Ta machine m'a arnaquée..."

Discrétement, Sacha déglutit en se disant qu'elle allait finir par se noyer dans la merde où elle se trouvait et malgrés toute l'assurance dont elle semblait faire preuve, elle n'était pas trés sûre de vouloir voir où ce type était capable d'aller pour la faire chier. Cependant, elle avait fait son choix et devait l'assumer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narradmin
Admin
Admin
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/05/2012

MessageSujet: Re: Premier jour de TIG   Ven 31 Mai - 1:18

Il lui devait quoi, pardon ? Une canette qu'elle avait, à la base, évité de payer en bousculant une machine ? Ahah, funny. Cours toujours, ça m'intéresse. En lieu et place du dollar réclamé, l'agent de services sociaux posa dans la main de Sacha un badge de couleur blanche, sur lequel était marqué l'annotation suivante : "Travailleur social de la ville de New-York". Franchement, il aurait pu y avoir marqué "j'ai le Sida, qui en veut ?", ça n'aurait pas changé grand-chose, la simple vue de ce bout de plastique ayant tendance à faire fuir les bonnes gens de peur que son porteur, qui devait forcément être un jeune délinquant désœuvré, ne sorte un pétard de sa poche et se mette à flinguer tout le monde. Bienvenue dans le monde réel, tout ça...

"Je m'attendais à ce genre de réponse... Même si, j'avoue, j'espérais mieux que ça. Enfin, n'oublie pas que ce qui va t'arriver dans les prochains mois, c'est toi qui l'auras choisi, grande."

Sur cette réplique aux sonorités funestes, Byron activa son imprimante qui se mit en branle dans un boucan du diable, avec force grincements et bips du genre casse-pied. Il en tira une première photocopie qu'il parapha rapidement avant d'y apposer le tampon de son cher service pour cas sociaux. Ceci fait, il glissa ledit document dans une enveloppe, à laquelle il joignit la seconde photocopie issue de l'imprimante avant de tendre le tout à la jeune fille.

"Voila ta peine : tu te rends à l'adresse indiquée ici, et tu leur remet cette enveloppe. Pour le reste, ça ne dépendra que d'eux, alors tâche de te montrer plus coopérative qu'avec moi."

L'adresse en question : un endroit appelé DNA, situé dans la zone industrielle proche, genre à quinze borne en bagnole (pour toi et tes rollers, ça fera plutôt 3 ou 4h de route). Eh oui, DNA, cette boîte qui clone des gens, mutants compris, et qui spamme tes vidéos youtube préférées pour essayer de te faire acheter une copie de toi-même. Pardon, t'as pas la tévé ? Quoiqu'il en soit, et ça c'est moi qui le dit, t'as pas fini d'en chier en étant expédiée là-bas.

"Dans le cas où tu songerais à ne pas y aller, sache que je vais leur passer un petit coup de fil en leur disant que je te balance dans un taxi, et que tu seras donc chez eux d'ici demi-heure. Et s'ils ne te voient pas te pointer, je suis certain qu'ils se feront un plaisir de me rappeler pour m'en informer. Et là, je te renvoie devant le juge pour un petit tour de grand huit, pigé ?"

Campbell conclut en montrant qu'il était définitivement un saint dans un monde de brute, en donnant à Sacha un ticket de transport gratuit pour utiliser les autobus ou un taxi pour la course. Quel brave homme, et quel métier d'ingrat il fait.
Quant au badge mentionné tout en haut, évidemment, elle devrait le porter sur elle pendant 6 mois, la joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dna-evolution.forumactif.fr
Sacha Goodman
Mutant de classe 2
Mutant de classe 2
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 21
Age du perso : 16 ans
Pouvoir du perso : Ostéokynésie
Humeur du perso : Chieuse

MessageSujet: Re: Premier jour de TIG   Dim 2 Juin - 22:15

Sacha posa un regard incompréhéssif sur le badge qu'il venait de lui poser dans la main. Elle haussa un sourcil de surprise en voyant l'inscription. Il s'attandait vraiment à la voir porter ça?
Ce mec ne sortait pas assez prendre l'air visiblement. Elle ricanna nerveusement quand il lui fit son petit speech et tenta de couvrir le brit l'imprimante en lui répondant.

" J'ai qu'une parole. Il y a pas de problemes!"

Mouais enfin, en voyant l'adresse sur l'envellope, elle se rendit comptes qu'elle avait parler trop vite. La jeune fille se crispa en voyant les trois lettre qu'elle détester le au monde. DNA... Ce type allait l'envoyer de ce repére d'erreur de la nature et de clone complétement dégénéré.

Nerveuse, elle chiffona l'envellope et se mit a secouer la tête en murmurant à toute vitesse"J'iraispasj'irais pasj'irais pas...." avant de balancer la lettre réduite en boule au visage de Byron tout en lui criant dessus. " Hors de question que j'aille chez cette bande d'assassins! C'est de leur faute si je suis ici, les mutants ont détruit ma famille."

(En même temps, ça pouvait aussi être la faute des anglais. Mais comment en vouloir au peuple qui a créé la série Doctor Who)

Mais Byron lui expliqua ce qui l'attendait si elle décidait de ne pas y aller, mais ce n'était pas difficile d'imaginer ce qui l'attendait. Et aller en prison pour un malheureux tag, ce n'était franchement pas sa tasse de thé, elle tenait quand même à sa liberté. Sacha se calma et releva les yeux vers le gros type dérriére son bureau qui lui tendait un ticket de transport, elle soupira en se rendant compte qu'elle n'avait pas le choix et attrapa le ticket avant d'accrocher le badge à son passant de ceinturon et de le cacher avec le bac de son t-shirt.

"Put***! T'es lourd Campbell!...Prévois ton stock de ticket gratuit, il est hors de question que je débourse du fric pour ces types!"

Elle en était sûr maintenant, elle pourrait jamais s'entendre avec ce mec, Ces six prochains mois allaient lui paraitre durer une éternité



(HJ on continue le sujet ici?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narradmin
Admin
Admin
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 28/05/2012

MessageSujet: Re: Premier jour de TIG   Lun 3 Juin - 0:10

Mais que de haine, franchement ! Était-il besoin que Campbell aille au bout de sa réflexion et fasse la liste des "pour" et des "contre" tenant dans la solution proposée imposée ? Eh bien, récapitulons :
Purger sa peine de TIG, c'était pour Sacha un super moyen d'esquiver la rétention criminelle, tout en accomplissant un geste noble et rempli d'humanité pour le bien-être et l'intérêt général de cette merveilleuse ville qu'elle détestait tant. Une peine relativement courte, si l'on considère que 6 mois, ça fait la moitié d'un an, soit 5% d'une décennie, soit seulement 0,627% de la formidable existence de la jeune fille (si Sacha veut bien crever pile au moment où son espérance de vie s'arrête (79 ans et 9 mois), sinon ça fout en l'air tout mon calcul). Bref, si peu de temps, alors qu'avec son prodigieux exploit artistique et raciste, elle risquait facile 2 ou 3 ans (les avocats commis d'office, même en 2030, sont toujours aussi mous du genou), et faut savoir qu'une seule année de centre pénitencier à l'américaine, ça te vieillit de 5 ans, easy. Bah ouais, entre le stress post-traumatique des douches, les plateau-repas dégueulasses et la fréquentation régulière des pires rebuts de notre belle société, c'était pas les vacances, la prison. Au moins on peut jouer à la balle 1h par jour ?

Autant dire que le choix, si tant était qu'elle eut réellement le choix, bah il était vite fait. Certes, elle devrait supporter des gens qu'elle abhorrait par nature, mais bon, on va pas en faire toute une histoire, ni un plat, et encore moins un fromage. De toute façon, les grandes douleurs sont muettes. Pour les petites, Byron est à son service. Et puis, Sacha pourrait se consoler en se disant que ça aurait pu être pire... Quoi, qu'est-ce qui est pire que d'être envoyée faire des travaux chez des gens qu'on déteste ? Je sais pas, être roux à vie ?
"Allez, du balai," lâche donc Byron, "J'te revois vendredi soir pour ton suivi."
Oui, parce que la miss Goodman devrait pointer, toutes les fins de semaines, et faire un point avec le bonhomme. Parce que ça fait très stylé de faire un point, en tout cas plus que de faire une ligne. Ainsi aurait-elle tout le loisir de se lamenter de son pauvre sort, se plaindre de devoir travailler chez ces dégénérés mutants, quémander une autre affectation, mais Campbell resterait intraitable. Remember, c'est toi qui l'a voulu !


[Yep, tu peux poster à l'IGS, je précise d'ailleurs que la lettre est adressée à la directrice des études Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dna-evolution.forumactif.fr
Sacha Goodman
Mutant de classe 2
Mutant de classe 2
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 21
Age du perso : 16 ans
Pouvoir du perso : Ostéokynésie
Humeur du perso : Chieuse

MessageSujet: Re: Premier jour de TIG   Lun 3 Juin - 21:29

Sacha se releva sans rien dire ni même jeter un regard a Campbell et récupéra la boulette qui avait un jour était un envellope imaculée a la surface totalemen lisse.

Elle sorti du bureau et dirigea vers les vestiaire, trouva son bleu de travail rouge qui lui laissa echapper une grimace de dégouts quand elle se dit qu'elle allait devoir porter ce truc pendant 6 mois. Dans le dos du vetment, elle pouvait voir le sigle des TIG écrit en grosse lettres blanches (et phosphorecentes pour ceux qui travaillaient de nuit ou tôt le matin). Elle enfila le bleu de travail comme un pantalon et se servit des manches comme une ceinture en les attachant à sa taille

Elle mit ses rollers dans le casier, qu'elle ferma avec un cadena qui venait de chez elle et enfila les grosses gdasses de sécurité qu'on lui avait fournies avant de se diriger vers l'arret du bus et de partir pour l'IGS.

Arrow IGS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier jour de TIG   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier jour de TIG
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE PREMIER JOUR de Marc Levy
» Premier jour du printemps
» Au premier jour il y avait... La Compagnie Bleuzen
» Le Premier Jour du reste de ta Vie- Rémy Bezançon
» [Article] : Enveloppes Premier jour : Partenariat Algérie Poste - Google

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DNA - Evolution :: Reste du monde :: Reste du monde :: Amérique-
Sauter vers: