AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [PV Hamilton] Le bon, la brute et les emmerdes

Aller en bas 
AuteurMessage
Effie Aden
Mutant de classe 3
Mutant de classe 3
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 31
Age du perso : 22 ans physiques / 4 ans en vrai
Pouvoir du perso : Super-force
Humeur du perso : Cool

MessageSujet: [PV Hamilton] Le bon, la brute et les emmerdes   Ven 9 Aoû - 3:21

[Je lance ça en suite à la mission d'Echelon et ses conséquences pour la blonde, répond quand tu veux/peux Wink ]

17h, la seule heure de la journée située précisément entre 16h59 et 17h01, l'heure où les gens normaux quittent le bureau, l'usine, en clair les emmerdes, pour regagner leurs pénates, leurs femmes, gosses, bref : un autre genre d'emmerdes.
Pour Effie aussi, 17h, ça rimait avec emmerdes. Le numéro 1 d'Echelon l'avait convoquée suite à la dernière mission de la team Alpha, mission soldée par un succès malgré bien du fracas - encore que, de l'avis de la concernée, on pouvait faire bien pire. Au moins, la cible Sean Right avait pu être ramenée indemne à l'IGS, quand bien même elle avait failli être compromise par une série de fuites au sein même d'Echelon. Effie avait ramené le gars en un seul morceau, alors qu'on lui avait tiré dessus à balles réelles... et aussi, alors que son supérieur direct durant la mission n'avait plus donné signe de vie depuis son départ de la voiture. Et de toute évidence, la flamboyance de son succès ne changerait rien à tous les reproches qu'on allait lui faire.

Effie Aden avait beau être une clone, elle n'était pas dupe. Malgré sa candeur enfantine, elle savait les attentes pesant sur ses épaules, les résultats attendus de sa part, le mécontentement suscité par ses actes, aussi. Elle n'ignorait rien de tout ça, mais il lui était tellement plus facile et agréable de faire comme si tout ceci n'existait pas... Ouaip, pas photo. Mais on la rappellerait à l'ordre, comme toujours, et comme toujours, elle baisserai docilement la tête sans trop se poser de questions, parce que c'était dans sa nature, au même titre que sa propension a tout faire péter, à commencer par les boîtes crâniennes des individus malfaisants placés sur sa route. If you know what I mean...

Ainsi donc, Effie attendait. Son fessier appuyé à un rebord de fenêtre face à la porte du bureau de Hamilton, une marlboro mentholée vissée entre les lèvres - oui, elle connait le panneau "interdit de fumer", et elle l'emmerde - , elle balançait ses jambes croisées dans le vide en attendant que le patron vienne la chercher. Ah, qu'elle aurait été mieux dans sa piaule, avec un bon fond sonore remuant, genre du Noisia pour changer, la tv branchée sur la chaîne des sports mécaniques et avec un verre de whisky pur malt sans glace à siroter.

17h, heure des emmerdes.

_________________


- Bad, motherfucker -
> Effie's in da place <
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefacultychronicles.over-blog.com/
Mortimer Hamilton
Directeur des opérations d'Echelon
Directeur des opérations d'Echelon
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/05/2013

MessageSujet: Re: [PV Hamilton] Le bon, la brute et les emmerdes   Mar 13 Aoû - 14:22

Avoir le maire de New York au téléphone, c'est jamais cool.
En l'occurrence, quand il lui a appris qu'un petit nombre de ses employés ont refusé de ses soumettre à l'autorité de la police pour interrogatoire concernant un tabassage raciste à la gare de New York, Hamilton reprit rapidement les événements. Il dût tirer quelques ficelles pour faire annuler les convocations à comparaître concernant ces personnes, Effie en tête.
Le statut de clone n'étant pas encore très clair d'un point de vue légal, ce sont des choses que les avocats de l'IGS règleront en temps voulus.

Pour info, l'équipe de la police s'était retrouvé entre le sentiment que ces mutants avaient aidés pour le mieux, mais les dommages collatéraux obligeaient à poser des questions et à remettre en question la présence d'une équipe vigilante là où la police aurait dû faire son travail. Même s'il savaient qu'ils seraient arrivés sans doute trop tard pour sauver le jeune homme.
En second plan, la mort d'un des agresseurs, même s'il avait défini comme un tueur de mutants recherché, n'était en rien accepté. Un meurtre même involontaire, reste un meurtre, et Hamilton était un peu plus emmerdé par cette mort-là que par le reste de l'opération.

Il avait donc convoqué Effie dans son bureau pour avoir quelques explications.

Il arriva à son bureau à 17h10, laissant un peu mariner Effie pour qu'elle mette les choses au clair dans sa tête. Cette fille avait tendance à s'éparpiller des ses propos, quand elle n'éparpillait pas les autres.
Lorsqu'il arriva enfin devant sa porte, il attrapa d'un geste clair la clope de Effie, qui disparut dans un petit "Pfuit", téléportée ailleurs, dans un des cendriers situés à l'extérieur du bâtiment.

- Entre.

Il la laissa s'asseoir sur une des deux chaises devant son bureau et prit la sienne.
Pas besoin de lui monter trop le chou, Effie était trop explosive pour réagir correctement à la pression d'un supérieur hierarchique.

- Je vais passer les détails sur pourquoi je t'ai convoquée et tu vas passer la partie comme quoi t'as pas envie de me répondre. J'ai plusieurs questions qui possèdent un point d'ombre sur lesquels j'ai besoin d'un éclaircissement, ok ?

La priorité, c'était s'enlever les multiples épines du pied créées par cet incident et trouver pourquoi ça avait merdé et comment corriger le tir.

- Première question: Où est passé Ariel ?

La disparition du chef de terrain était un de ses questionnements majeurs. Mort ? Déserteur ? Enlevé ? Quelle que soit la réponse, il allait falloir organiser sa recherche, voire son extraction.

- Ensuite, dans le désordre: La mort du gars, volontaire ou accident ? Causée par qui ? Les dommages collatéraux ont été causés par qui ? Pourquoi vous vous êtes pas stoppés quand les flics vont ont ordonnés de vous stopper ?

A toi de répondre, Effie. Évite de mentir, on a pas que ça à foutre, hein.

_________________


- Une équipe organisée, c'est une équipe qui gagne -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effie Aden
Mutant de classe 3
Mutant de classe 3
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 31
Age du perso : 22 ans physiques / 4 ans en vrai
Pouvoir du perso : Super-force
Humeur du perso : Cool

MessageSujet: Re: [PV Hamilton] Le bon, la brute et les emmerdes   Mar 13 Aoû - 16:02

*Ma clop' ! Chiott', au prix du tabac !*
Telle fut la première pensée qui traversa l'esprit d'Effie, alors qu'elle venait de se faire subtiliser la cigarette. Ça commençait bien, tiens. M'enfin, elle ne pipa mot de son mécontentement et suivit Mortimer dans son bureau. Un regard connaisseur aurait alors remarqué qu'elle se déhanchait moins que d'habitude, et pour cause : elle n'était pas aussi fière qu'en temps normal.

Une fois assise dans le fauteuil de droite, la clone croisa ses jambes, frissonnant légèrement à la sensation du métal froid de son pistolet contre la peau de sa cuisse.
- Je vais passer les détails sur pourquoi je t'ai convoquée et tu vas passer la partie comme quoi t'as pas envie de me répondre. J'ai plusieurs questions qui possèdent un point d'ombre sur lesquels j'ai besoin d'un éclaircissement, ok ?
Effie opina, enjouée à l'idée d'esquiver les remontrances pour passer tout de suite au vif du sujet.
- Première question: Où est passé Ariel ?
- Euh...
Prise de court par cette question, qu'elle n'attendait pas tout de suite - bawé, elle était persuadée qu'il lui serait d'abord demandé de s'expliquer sur les raisons du merdoiement entensif de l'opération - elle retrouva néanmoins assez rapidement son aplomb :
- L'truc c'est qu'j'en sais rien du tout... Il a quitté la tire, j'veux dire la voiture, en mêm' temps qu'Audrey Jensen, pi tous deux sont partis vers l'terminal pendant que moi j'contournais avec la prius. A partir d'là, j'ai r'péré les individus hostiles et la cibl', rameuté tout l'monde via l'beeper, et pi Audrey a pu m'rejoindre... Et l'chef bah, j'en sais foutre rien, j'crois mêm' pas qu'il ait répondu en fait...
Tout en faisant ce long résumé, Effie avait conservé le regard dans le vague, comme si elle revoyait le déroulement de la scène avec sa mémoire photographique - ce qui était le cas.
Une chose était cependant certaine : ce n'était pas elle qui apprendrait à monsieur Hamilton la localisation et situation actuelles de Von Rotschild, puisqu'elle n'en savait effectivement rien.
- Si vous l'voulez, j'peux m'mettre en chasse pour l'retrouver, mais franch'ment et si vous voulez mon avis, ça s'ra pas d'la tarte, chef, crut-elle bon d'ajouter.
Mais le chef enchaîna rapidement :
- Ensuite, dans le désordre: La mort du gars, volontaire ou accident ? Causée par qui ? Les dommages collatéraux ont été causés par qui ? Pourquoi vous vous êtes pas stoppés quand les flics vont ont ordonnés de vous stopper ?
Je parlais tout à l'heure de mémoire photographique, et ce qui va suivre est également un bon exemple de la façon dont Effie enregistrait ce qui lui était donné de voir.

Après avoir buggé sur une moue pensive, elle se leva sans un mot, mais en renversant sa chaise au passage. Elle la déplaça au sol d'un léger coup de pied pour la placer au milieu de l'espace libre entre le bureau et la porte, et fit quelque pas autour... Avant de sortir son arme et de plonger derrière la chaise comme si ce fut une formidable cachette.
- Là j'ai dit un truc genr' : "Virez vos sales vieux culs d'là où j'vous pète le fion moa !", et les mecs ont commencé à tirer. Donc donc donc... Ah oui, j'ai changé d'munitions après qu'ils aient tiré sur mon arbr' de protection, voyez...
Comme si elle rejouait la scène, Effie fit les mêmes actions que durant la bataille rangée, changeant de chargeur pour tirer à balles non-létales. Sauf que là c'est du mime, donc elle ne tire pas pour de vrai.
- Là j'dis genr' :"Vous allez miauler, bitches !" et j'leur tir' d'ssus : pan et pan, des douilles plein les couilles... Ah ouais, j'ai visé les couilles pour les immobiliser... C'est là qu'la bonn' femm' à côté s'prend une balle, même que j'dis un truc... ou pas en fait, j'sais plus, mais après c'qui est sûr, c'est qu'les mecs en face sont étalés, alors j'sors d'la cachette... Ah bin non, j'suis déjà sortie en fait... Bah j'me dirige vers la cibl', qu'est entourée d'méchants hors-combat... Pi c'est là que j'vois le gars par terre et que j'me dis : faut en garder un en état pour l'interroger, voyez. Alors j'me penche sur lui comm' ceci et j'y dit genr' : "Et tu vas prendre la cross' de mon flingu' dans la gueul', suppôt d'satan !" et là paf, j'le neutralise ! Sauf qu'j'le neutralise tell'ment bien qu'i s'relève pu le mec, voyez...
Fin du flashback/reconstitution théatrale, miss Aden range son gun en redressant la chaise renversée.
- Après c'était grav' l'bordel, tout l'monde gueulait d'partout, et pi ya ces gars qu'ont débarqué après la guerre genre "Eh les mutants, arrêtez-vous!" donc là j'me suis dit qu'ça s'rait encore plus la merde si on restait alors j'ai dit à tout l'monde, 'fin, à la cibl' et à Audrey qu'fallait se tirer fissa, alors on s'est tirés fissa, merci au-r'voir,  v'la quoi.
Et sur ce, elle se rasseoit et recroise ses jambes, avant de demander avec un brin d'ingénuité :
- Ça répond ?

_________________


- Bad, motherfucker -
> Effie's in da place <
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefacultychronicles.over-blog.com/
Mortimer Hamilton
Directeur des opérations d'Echelon
Directeur des opérations d'Echelon
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/05/2013

MessageSujet: Re: [PV Hamilton] Le bon, la brute et les emmerdes   Mar 13 Aoû - 19:41

...

- Euh quoi ?

Soyons clairs, Mortimer est pas devin. Il sait bien comment fonctionne Effie et tâcha donc de sortir son dictionnaire Effie-Anglais, histoire d'essayer de mettre un fil sur ce qu'elle disait.

Effie a commencé par essuyer des tirs, a sorti ses munitions non léthales. Bon réflexe.
Elle en neutralise un à coup de crosse et le tue par inadvertance. Moins bien.
Et après récupération, tout le monde se tire sans demander son reste. Classique.

- Bon, j'ai saisi l'essentiel, je crois. Va falloir que tu revois ton entrainement sur ta force, et que tu apprennes à mieux la doser. J'en ai pas grand chose à cogner que tu aies buté ou pas ce mec, mais ce serait très con que ça arrive de nouveau, si tu suis ma pensée.

Parce que Mortimer ne pensait pas à enlever à Effie les sorties sur le terrain et les missions. D'un point de vue technique, même si elle avait foutu le bordel et rendu tendues les relations entre la mairie et l'institut, la cible était sauve au lieu d'être morte et on avait trois anti-mutants en moins dans les rues, dont un définitivement.

- Il va falloir qu'on retrouve Ariel. Si les flics l'avaient saisi, je le saurais. Donc soit il a déserté -et va devoir rendre des comptes-, soit il a été enlevé par des copains des gars que vous avez -ahem- neutralisés, et dans ce cas, va falloir le sortir de là.

Principal souci: les effectifs réduits. Qui envoyer avec Effie ? La technicienne laborantine, un échelon en période d'essai ou quelqu'un d'autre ? L'envoyer seule, c'était risqué, quand même.

_________________


- Une équipe organisée, c'est une équipe qui gagne -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effie Aden
Mutant de classe 3
Mutant de classe 3
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 31
Age du perso : 22 ans physiques / 4 ans en vrai
Pouvoir du perso : Super-force
Humeur du perso : Cool

MessageSujet: Re: [PV Hamilton] Le bon, la brute et les emmerdes   Jeu 15 Aoû - 14:49

Il était de notoriété publique qu'Effie Aden n'était pas une experte des situations requérant calme et réflexion. Aussi, la tournure de la discussion avec Monsieur Hamilton n'était pas pour lui plaire. Comme elle aurait préféré qu'il lui donne des consignes brèves et simples, plutôt que de poser à voix haute des questions dont elle n'avait elle-même aucune idée des réponses à fournir.
Elle fit tout de même un effort, à son niveau, pour intervenir :
- Si j'peux m'permettre, faudrait voir c'que donne l'interrogatoire des mecs par la police, voir mêm' leur repasser dessus par nous-mêm. Pasque si j'ai encor' un peu d'pif, j'mettrai ma main à broyer qu'i z'ont pas d'liens avec les derniers évèn'ments qui nous préoccupent.
Oui, elle avait l'air d'avoir bien réfléchi à la question, mais ce n'était qu'une apparence, très trompeuse. Ou plutôt, son discours relevait de l'évidence même pour qui avait un minimum d'esprit d'analyse.
- Bawé, on a quoi en face ? Trois branlomanes végétatifs à peine foutus d'kidnapper un seul gars sans s'faire gauler, ça colle pas avec la série d'disparitions qu'on a sur les bras depuis un mois et d'mi. J'suis sûre qu'ces mecs n'ont rien à voir avec ça, perso. D'ailleurs, vous avez pu remonter la piste d'l'espionnage téléphonique ?
Notez qu'elle esquivait le sujet du "oui oui, je taperai moins fort à l'avenir"...
- Du coup pour Von Rotschild, j'en sais trop rien mais j'pense qu'la piste des trois p'tits malfrats va vite s'arrêter à un cul d'sac d'toute façon, si vous v'lez mon avis. Pourquoi n'pas utiliser les satellites d'la boîte pour tracer le signal d'son portable ou d'son beeper ? A moins qu'ça ait rien donné ?

_________________


- Bad, motherfucker -
> Effie's in da place <
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thefacultychronicles.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PV Hamilton] Le bon, la brute et les emmerdes   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV Hamilton] Le bon, la brute et les emmerdes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hamilton, Laurell K.] Merry Gentry - Tome 2: La Caresse de l'Aube
» Hamilton X-01
» "LA BRUTE" de Cabrio turbo (savage .32, chassis FLM en mid tank)
» Vendue - Hamilton Thin-O-Matic Or + écrin d'origine
» News - Hamilton Khaki Base Collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DNA - Evolution :: DNA - Echelon :: Etages :: Direction des opérations-
Sauter vers: